Token du panier = 4d3ce0343cf4ab56f81d1a3adc0d47ed
Token du client = 6c92d89e79112ba36a0a8a8eb9d0aa5e
Url du panier = http://premieresenaffaires.com/spip.php?page=echoppe_panier
Total item panier = 0
Statut du panier = temp
id_auteur =
id_auteur_tmp =
Abonnez-vous ! 6 numéros par année
Contenus web et avantages exclusifs
  • ACTUALITÉS
  • BILLETERIE
  • BLOGUES
  • DOSSIERS
  • ÉVÉNEMENTS
  • FEMMES D'EXCEPTION
  • MAGAZINE
  • WEB TV
  • Une expérience de travail difficile fait jaillir l’idée de créer son entreprise. Enseignante de carrière, Diane Lord décide de partir en affaires avec une amie de longue date, enseignante elle aussi, Christine Lépine. Les deux femmes ouvrent l’école AFSL Pro en 2010, en se basant notamment sur un outil pédagogique existant en ligne, TellMeMore®. C’est que les deux associées ont le désir de révolutionner l’enseignement de langues en alliant un apprentissage en ligne, avec une expérience personnalisée grâce à une relation étroite avec l’apprenant.

    Ciblant à la fois des clients particuliers et corporatifs, AFSL Pro a pignon sur rue et jouit aujourd’hui d’une renommée incontestable auprès d’entreprises comme Bombardier Aéronautique, ou encore la Caisse de dépôt et de placement du Québec et l’INRS.

    Peu de temps après son démarrage, l’école est devenue le plus grand fournisseur en enseignement chez plusieurs grands joueurs. « On s’est donnée 5 ans pour faire ce que d’autres se seraient donnés 30 ans à réaliser ! », dit Diane pour expliquer le succès de son entreprise qui compte aujourd’hui sur l’expertise d’une quarantaine d’enseignants qualifiés en français, anglais, espagnol et autres langues qui travaillent pour la plupart à temps partiel. Un domaine très féminin, comme vous le remarquerez, qui s’explique pour plusieurs raisons selon Diane Lord. « J’avais l’habitude d’entendre en grandissant que si tu choisis l’enseignement, tu choisis la pauvreté. »

    Il est vrai qu’en dépit d’innombrables heures consacrées à l’enseignement au soutien et suivi de l’élève à qui on enseigne il n’en demeure pas moins que les professionnels de ce secteur sont très peu rémunérés. « Et pas beaucoup d’hommes vont accepter ces conditions », insiste Diane.

    Cette année, les deux associées miseront sur des cours à distance, à l’international. « On amène notre philosophie là où on va. Grâce à notre développement informatique, on est très innovateur dans le milieu. Et cette dimension, c’est mon associée qui l’amène, étant une férue du web et de l’informatique ». AFSL Pro sont les premiers à utiliser l’outil TellMeMore® de cette façon à Montréal et détient les outils permettant de réorganiser les contenus, pour maintenir cet avantage. « La plupart de nos compétiteurs vont l’utiliser en complément. Nous, on arrive même à l’utiliser aujourd’hui comme outil de pédagogie inversée », précise Diane avec fierté.

    Elle se rappelle pourtant des premières années de démarrage de l’entreprise, quand les associées ciblaient principalement des particuliers. Mais elles réalisent qu’avec une telle offre, leur école mettrait du temps à être viable ! Leur clientèle prendra alors un tournant corporatif et, l’ajustement de leurs prix suivra pour refléter ce nouveau virage. En 2014, la flexibilité géographique de leur enseignement leur a permis d’aller chercher des contrats pancanadiens et l’équipe devra bien s’élargir car AFSL Pro reçoit maintenant des demandes pour de l’enseignement à temps plein !

    Des journées bien chargées s’annoncent pour Diane qui s’occupe du développement des affaires au sein de l’entreprise. Mais pour cette enseignante forte de 25 ans qui donne très peu de cours elle-même aujourd’hui, c’est un des prix à payer pour faire croître l’école. « J’ai appris beaucoup sur moi, notamment grâce aux qualités que j’ai pu développées comme l’entregent et la confiance » dit la responsable du développement des affaires. J’ai vaincu beaucoup de timidité, et je suis plus organisée que je ne le pensais. »

    Son conseil aux entrepreneurs ? « Il faut de la patience ! Et selon moi, les femmes ont besoin d’y croire et s’y mettre. C’est une question de volonté, et il faut vouloir changer sa vie pour décider de le faire »

    Par Déborah Cherenfant

    Mots d’Elles

    PartagezBookmark and Share

    Laissez nous un commentaire



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ? (optionnel)
    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Connexion

    514 876 0014

    Je suis abonné

    Veuillez entrer l'identifiant qui se situe sur l'étiquette-adresse de votre magazine

    Je ne suis pas abonné

    Passez à l'étape suivante

    Première connexion ? Vous recevez le magazine et vous ne vous êtes jamais connecté en ligne: Créer mon compte.

    Abonnement

    514 876 0014

    Panier d'achat

    Vous aurez très prochainement la possibilité de commander vos évènements et abonnements en ligne. En attendant, vous pouvez nous contacter au (514) 876 0014 ou par courriel. Merci de votre compréhension.