Token du panier = 8253609de54c2801a743f94474ffb548
Token du client = 891284db0130ee25d7d8245f121871e3
Url du panier = http://premieresenaffaires.com/spip.php?page=echoppe_panier
Total item panier = 0
Statut du panier = temp
id_auteur =
id_auteur_tmp =
Abonnez-vous ! 6 numéros par année
Contenus web et avantages exclusifs
  • ACTUALITÉS
  • BILLETERIE
  • BLOGUES
  • DOSSIERS
  • ÉVÉNEMENTS
  • FEMMES D'EXCEPTION
  • MAGAZINE
  • WEB TV
  • Il n’y a pas que la métropole qui présente de belles expositions. Il y a aussi les régions qui ont chacune quelque chose de très intéressant à offrir. Voici quelques suggestions, idéales pour une escapade culturelle.

    Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire (suivre le lien)

    TAPIS rouge. 20 ans de collection - Jusqu’au 6 septembre 2015

    Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire célèbre son 20e anniversaire avec la présentation d’une exposition consacrée aux trois artistes qui fondent la mission du Musée, soit Ozias Leduc, Jordi Bonet et Paul-Émile Borduas. Sont également présentées des peintures et des sculptures d’artistes qui ont gravité autour de ces derniers, Gabrielle Messier, Norma Roberge et les Automatistes. On y retrouve aussi des œuvres de Marc-Aurèle de Foy Suzor Côté, Alfred Laliberté, Louis-Philippe Hébert de même que du Frère Jérôme, artistes contemporains et parfois amis sincères de Leduc ou de Borduas. Il s’agit donc là d’une formidable occasion de mesurer l’ampleur et la richesse de ce que l’on peut qualifier de trésor patrimonial collectif.

    Autre point d’intérêt, les maisons Ozias Leduc (suivre le lien) et la maison Paul-Émile Borduas (suivre le lien). Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire a fait l’acquisition d’un site d’intérêt patrimonial consacré au peintre Ozias Leduc. Ce centre d’interprétation est composé de la maison natale et de la « grande maison. » De la même manière, la maison que Paul-Émile Borduas a habitée avec sa famille est désormais un centre d’animation et d’exposition. Terminée en 1945, elle est d’une grande modernité pour l’époque.

    Musée des beaux-arts de Sherbrooke (suivre le lien)

    Andy Warhol, graphiste - Jusqu’au 27 septembre 2015

    Cette exposition met en valeur une partie peu connue de la production artistique de Andy Warhol. L’artiste a en effet créé, de la fin des années 1940 jusqu’à sa mort en 1987, des œuvres graphiques tels que pochettes de disque, affiches, magazines et autres objets promotionnels qui ont largement circulé dans la société, participant ainsi à donner ses lettres de noblesse aux créations publicitaires.

    Roland Poulin. Sculptures et dessins - Jusqu’au 20 septembre 2015

    Roland Poulin est un sculpteur québécois qui a exposé dans les plus grands musées d’art du Québec et du Canada. Pratiquant l’abstraction géométrique et créant des sculptures monumentales depuis plus de trente ans, Roland Poulin présente au Musée des beaux-arts de Sherbrooke des œuvres récentes, Les visiteurs auront aussi l’occasion de voir des maquettes et des dessins préparatoires qui témoignent de la démarche artistique de l’artiste.

    Musée régional de Rimouski (suivre le lien)

    1950. Le Québec de la photojournaliste américaine Lida Moser - Jusqu’au 6 septembre

    En 1950, la jeune photographe new-yorkaise Lida Moser part à la découverte du Québec. Elle réalise deux reportages pour les célèbres magazines états-uniens Vogue et Look. Paysages urbains et ruraux se succèdent tout comme les habitants, enfants, sculpteurs, conteurs, acteurs, amoureux, etc.

    Riopelle. Indomptable - Jusqu’au 23 août 2015

    Également, on peut voir une trentaine d’œuvres de Jean-Paul Riopelle sur papier et trois bronzes de petit format provenant de collections privées. Les œuvres sélectionnées, produites entre 1944 et 1980, ont en commun la thématique du Bestiaire, qui a été chère à l’artiste toute sa vie durant. L’exposition s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste intitulé Les Migrations du Bestiaire et qui comprend une demi-douzaine d’expositions distinctes et complémentaires.

    Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (suivre le lien)

    ATELIERS CROISÉS - Mariette Rousseau-Vermette et Claude Vermette. Artisans de la modernité québécoise - Jusqu’au 12 octobre 2015

    Mariette Rousseau-Vermette (1926-2006), lissière, et Claude Vermette (1930-2006), céramiste, mari et femme, sont deux grandes figures de la modernité québécoise, pionniers de l’art public au Québec. Cette exposition permet de parcourir plus de cinq décennies de création. Prenant le plus souvent la forme d’œuvres murales et de tapisseries, leurs réalisations, parfois monumentales, s’intègrent très souvent à l’environnement architectural. Leur art a su conjuguer avec succès un mariage des valeurs modernistes des années ’60 et de l’artisanat traditionnel, voulant ainsi exprimer une identité culturelle à la fois hyper-contemporaine et respectueuse du passé. C’est la plus grande rétrospective jamais consacrée à ces deux artistes des Laurentides.

    Musée national des beaux-arts du Québec (suive le lien)

    Inspiration Japon. Des impressionnistes aux modernes - Jusqu’au 27 septembre 2015

    Présentée en exclusivité canadienne, cette exposition met en lumière l’influence de l’art japonais sur les artistes occidentaux, du milieu du 19e siècle jusqu’au début du 20e siècle. Tout particulièrement, en présentant des estampes ukiyo-e ou « images du monde flottant » ainsi que des pièces d’art décoratif japonais, en dialogue avec des tableaux, des estampes et des objets raffinés produits en Europe et aux États-Unis par des artistes de renom. Exploitant des angles de vue inhabituels et des compositions asymétriques combinées à des motifs décoratifs et à une fine coloration, les ukiyo-e furent une révélation pour les artistes occidentaux formés à représenter le monde environnant selon une seule perspective.

    Les quelque 130 œuvres de l’exposition – mettant en valeur une centaine d’artistes japonais, américains et européens, Vincent Van Gogh, Claude Monet, Henri de Toulouse-Lautrec, Henri Matisse, Edgard Degas, Édouard Vuillard, Edvard Munch, Paul Gauguin, Mary Stevenson Cassatt, Louis C. Tiffany, William H. Bradley, etc. – proviennent de la collection du Museum of Fine Arts, de Boston, qui possède l’une des plus riches collections d’art japonais, américain et européen de cette époque, l’une des plus réputées au monde.

    Musée des beaux-arts du Canada (suive le lien), à Ottawa

    Alex Colville - Jusqu’au 7 sept 2015 au

    Alex Colville (suive le lien) (1920-2013) est l’un des artistes canadiens les plus reconnus. Peintre, dessinateur, graveur et muraliste, il a toujours refusé d’adhérer aux courants des tendances formelles qui ont caractérisé le 20e siècle. Artiste figuratif, il s’inspirait de ce qu’il voyait du quotidien dans ses gestes les plus répétitifs. Retraçant tout le fil de sa carrière, cette exposition présente près d’une centaine de peintures, dont certaines datent de l’époque où Colville était étudiant, ainsi que des gravures et des dessins. L’approche est thématique et apparie quelques-unes des œuvres avec celles de cinéastes, d’auteurs, d’autres artistes, de bédéistes et de compositeurs.

    Chagall : Daphnis & Chloé - Jusqu’au13 sept 2015

    Daphnis & Chloé est une suite de lithographies considérée comme l’œuvre graphique la plus importante de Chagall. Dans des compositions fantaisistes et de vifs coloris, l’artiste illustre les idylles pastorales du chevrier Daphnis et de la bergère Chloé sur I’île de Lesbos, telles que narrées dans une fable grecque romantique datant du IIe siècle de notre ère. L’exposition, qui propose un parcours chronologique du récit, présente l’entière série de 42 lithographies ainsi qu’une page-titre ornée d’un dessin de la main de l’artiste.

    Voilà !

    La liste de mes suggestions pourrait être plus longue. Je m’arrête ici. Ma prochaine chronique vous sera présentée à la fin août. D’ici là, je vous souhaite de nombreuses et merveilleuses découvertes dans le toujours fascinant univers des arts visuels.

    Bon été culturel !

    À propos de l’auteure

    Carole Morin détient une maîtrise en psychologie ((Université d’Aix-Marseille, France). Elle a aussi fait des études au Baccalauréat en arts plastiques et au Baccalauréat en histoire de l’art (UQAM). Elle est également riche d’une formation en danse et en théâtre d’improvisation ((The Moving Center, New York), ainsi qu’en créativité (Seymour Segal, Montréal). Après avoir œuvré de nombreuses années dans le domaine de l’éducation (d’abord comme psychologue, puis comme agent de recherche), elle se consacre, à partir de 1999, aux arts visuels. Membre professionnel du Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV), elle est artiste-peintre ; elle pratique également les arts d’impression (gravure et estampe numérique). Elle est représentée par la Galerie d’art Michel-Ange (Vieux-Montréal). Enfin, elle collabore avec Premières en affaires depuis septembre 2010. Pour en savoir plus : carolemorin.com(suivre le lien).

    PartagezBookmark and Share

    Laissez nous un commentaire



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ? (optionnel)
    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Connexion

    514 876 0014

    Je suis abonné

    Veuillez entrer l'identifiant qui se situe sur l'étiquette-adresse de votre magazine

    Je ne suis pas abonné

    Passez à l'étape suivante

    Première connexion ? Vous recevez le magazine et vous ne vous êtes jamais connecté en ligne: Créer mon compte.

    Abonnement

    514 876 0014

    Panier d'achat

    Vous aurez très prochainement la possibilité de commander vos évènements et abonnements en ligne. En attendant, vous pouvez nous contacter au (514) 876 0014 ou par courriel. Merci de votre compréhension.