Token du panier = 5211d1de662a1e5a6fdf0d9c140a81c3
Token du client = c72ca493eacecb1cf1befb4a7d60e682
Url du panier = http://premieresenaffaires.com/spip.php?page=echoppe_panier
Total item panier = 0
Statut du panier = temp
id_auteur =
id_auteur_tmp =
Abonnez-vous ! 6 numéros par année
Contenus web et avantages exclusifs
  • ACTUALITÉS
  • BILLETERIE
  • BLOGUES
  • DOSSIERS
  • ÉVÉNEMENTS
  • FEMMES D'EXCEPTION
  • MAGAZINE
  • WEB TV
  • L’intuition peut parfois guider les gestionnaires dans leurs décisions.

    Toute entreprise doit prendre continuellement des décisions d’affaires qui ont un impact direct sur sa survie et/ou sur sa croissance. L’utilisation d’un modèle financier, capable de générer des prévisions financières et de répondre à des questions de type « qu’adviendrait-il si… ? », aidera à coup sûr, tous les gestionnaires à prendre de meilleures décisions.

    1 – Génération de prévisions financières

    Le modèle financier génère notamment des états financiers prévisionnels : état des résultats, bilan et état des flux de trésorerie. Ceci permet donc à l’entreprise de prévoir non seulement ses ventes et ses bénéfices nets éventuels, mais également ses besoins de fonds de roulement et ses besoins de capitaux. De plus, le modèle financier peut présenter différentes analyses et différents ratios (analyse de marché, point mort, ROI, etc.), qui pourront renseigner l’entreprise sur sa performance actuelle et à venir.

    2 – Génération de scénarios

    Le modèle financier permet de créer de multiples scénarios qui aident les gestionnaires à prendre des décisions d’affaires cruciales à tous les niveaux dans l’entreprise. Construire un modèle financier leur permet ainsi d’envisager plus facilement de nouvelles avenues pour leur entreprise et comprendre le risque et les possibilités de rendement des actions qu’ils envisagent mettre de l’avant.

    3 – Compréhension des sources de rentabilité

    Parmi les analyses que peut générer un modèle financier, on retrouve certaines analyses liées à la rentabilité des produits et des services. Un modèle financier bien conçu permet d’automatiser certains calculs de rentabilité. Par exemple, un modèle financier pourrait démontrer la rentabilité future par produit (ou service), par division, par filiale, par région, par représentant, etc. Lorsqu’une entreprise est ainsi en mesure d’identifier ses sources de rentabilité, elle peut prendre des décisions qui auront pour but de maximiser ses revenus.

    4 – Fixation des bons niveaux de prix 

    Le modèle financier peut également fonctionner à l’inverse et indiquer à son utilisateur les niveaux de prix qui lui permettraient d’atteindre un niveau de rentabilité donné. Ce faisant, une entreprise peut notamment se servir d’un modèle financier pour valider sa carte de tarifs.

    5 – Validation des hypothèses d’affaires

    Souvent, les entreprises utilisent des hypothèses généralement reconnues dans le marché, sans jamais les remettre en question. Elles basent donc leurs prévisions sur des données non vérifiées. Le modèle financier peut être conçu de façon à valider ces hypothèses et à déterminer si celles-ci sont effectivement réalistes. Ainsi, au lieu de prendre des décisions basées sur de fausses hypothèses, l’entreprise pourra prendre des décisions basées sur des variables plus près de sa réalité.






    6 – Meilleure compréhension de l’entreprise

    Construire un modèle financier force les gestionnaires à réfléchir de façon très pointue au fonctionnement de leur entreprise et à découvrir comment sont interconnectées toutes les variables de leur modèle d’affaires. Au lieu de se concentrer uniquement sur le bénéfice net de l’entreprise, les gestionnaires se penchent sur les variables clés. Le modèle financier devient un ensemble de paramètres opérationnels et financiers, qui permet de comprendre le potentiel réel de l’entreprise et d’activer les bons leviers pour augmenter la performance.

    7 – Appui de décisions basées sur l’instinct

    L’intuition peut parfois guider les gestionnaires dans leurs décisions. Souvent, leur flair sera bon mais parfois, le flair ne suffira pas. Valider son intuition avec un modèle financier rigoureux peut permettre d’entreprendre des projets avec plus de confiance et d’éviter bien des erreurs.

    8 – Opérations plus efficientes

    L’utilisation d’un modèle financier performant peut rapidement devenir un avantage concurrentiel pour une entreprise. En effet, une entreprise capable de prendre des décisions plus rapidement, basées sur des données structurées, a une longueur d’avance sur ses concurrents. Par exemple, si une entreprise utilise un modèle financier pour bien comprendre le prix de revient de ses produits, elle pourra sans doute répondre plus rapidement à un appel d’offres puisqu’elle saura exactement quel prix de vente demander pour être rentable. Non seulement elle sera plus rapide à répondre à l’appel d’offres mais en plus, elle s’assurera d’être rentable, une fois le contrat signé. Combien d’entreprises signent des contrats, qui les engagent sur plusieurs années, et se rendent compte à mi-chemin que le prix de vente fixé dans le contrat fait en sorte que la marge est excessivement mince ou même inexistante ?

    9 – Identification de nouvelles opportunités

    En jouant avec le modèle financier et en testant divers scénarios, l’entreprise est à même de comprendre quels sont ses leviers pour augmenter ses ventes ou encore pour réduire ses coûts. Ce faisant, elle est à même d’identifier de nouvelles opportunités de croissance.

    10 – Limitation des risques de l’entreprise

    Un bon modèle financier fournit des analyses de sensibilité. Ceci permet à l’entreprise de bien comprendre quelles sont les variables les plus risquées de son modèle d’affaires. En jouant avec ces variables, elle peut avoir une bonne idée de l’étendue des conséquences possibles. Ainsi, elle peut se prémunir et mettant en place différentes stratégies de couverture de risques.

    À propos de Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA
    Détentrice d’une M.Sc. en Finance et d’un titre comptable CPA, CGA, Sophie Marchand est experte en modélisation d’affaires chez Modelcom. À ce titre, elle développe des outils d’aide à la prise de décision pour les gestionnaires en entreprise. Elle travaille également à optimiser les départements de finance par l’apport de processus d’affaires et d’outils de gestion efficaces. Sophie Marchand est l’auteure d’un blogue intitulé Mon Cher Watson, qui diffuse du contenu répertorié dans 4 catégories : la boîte à outils d’affaires, la boîte à outils web et informatiques, la boîte à outils Excel et la boîte à outils finance et comptabilité. Elle anime également le blogue de Modelcom. Vous pouvez la retrouver sur LinkedIn, sur Twitter, sur Google + et sur Facebook. Elle anime aussi un groupe LinkedIn sur les meilleurs outils de travail.

    PartagezBookmark and Share

    Laissez nous un commentaire



    modération à priori

    Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ? (optionnel)
    Un message, un commentaire ?
    • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Connexion

    514 876 0014

    Je suis abonné

    Veuillez entrer l'identifiant qui se situe sur l'étiquette-adresse de votre magazine

    Je ne suis pas abonné

    Passez à l'étape suivante

    Première connexion ? Vous recevez le magazine et vous ne vous êtes jamais connecté en ligne: Créer mon compte.

    Abonnement

    514 876 0014

    Panier d'achat

    Vous aurez très prochainement la possibilité de commander vos évènements et abonnements en ligne. En attendant, vous pouvez nous contacter au (514) 876 0014 ou par courriel. Merci de votre compréhension.